Appelez-nous pour vous aider
  +420 720 824 760 (Lun - Ven, 8h00 - 14h00)

Le parcours de perte de poids de Cécile : Sleeve et abdominoplastie



Chez LIPOELASTIC, nous avons le plaisir d'échanger avec des individus courageux et aux parcours variés, tous aussi remarquables les uns que les autres. Aujourd'hui, nous avons le privilège de présenter le témoignage de Cécile, également connue sous @sleeve_cilou sur Instagram, qui partage avec nous son parcours de perte de poids en répondant à nos questions sur sa transformation.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? 

Je m’appelle Cécile, j’ai 31 ans, maman de deux enfants. J’ai subi une Sleeve il y a deux ans et demi et j’ai perdu plus de 45 kg . Aujourd’hui, je suis devenue patiente experte. J’ai écrit 3 livres pour accompagner les patients dans le ‘avant, pendant et après’ chirurgie bariatrique.

Quand et comment votre parcours de perte de poids a-t-il commencé ? 

J’ai commencé les régimes restrictifs très jeune, alors que ce n’était absolument pas nécessaire. La pression familiale, sociale et les jugements des collégiens m’ont persuadé que j'étais « grosse ». J’étais convaincue que pour que les gens m’aiment, il fallait que je perde du poids.

J’ai enchaîné des régimes avec des effets yo-yo, puis une vie active dans la restauration avec des horaires décalés m’ont fait prendre pas mal de poids. Puis une première grossesse avec 20 kilos de pris, et une deuxième grossesse seulement 2 mois après avoir accouché du premier avec non seulement les 15kg restants de la première grossesse auxquels se sont ajoutés 15 kg supplémentaires.

Quel a été le déclic pour que vous décidiez de vouloir subir une sleeve ? 

Mon déclic a été mes enfants. J’habitais à Paris à ce moment-là, et au parc, mon fils âgé de 2 ans courait vite dans le parc ou même parfois proche de la route. J’essayais de courir pour le rattraper ou même pour m’amuser avec lui, mais c’était impossible pour moi. J’avais l’impression après que j’allais tomber dans les pommes. Les escaliers dans le métro étaient mon pire cauchemar, je transpirais même en plein hiver.

Bref, mon obésité impactait clairement ma vie et il fallait agir pour changer ça. Après des années de régimes, de rééquilibrage, d’hypnose, d’acupuncture… Rien n’avait jamais fonctionné. Alors, pour moi, la Sleeve c’était la solution de dernière chance. De plus, je faisais de l’apnée du sommeil avec un appareil à porter toute la nuit pour m’aider à respirer correctement. Moralement, c’était très dur d’accepter ça et de constater que c’était une conséquence de mon obésité.

 

 

Comment avez-vous entendu parler de cette opération ? Pouvez-vous nous expliquer avec vos mots ce qu’est cette opération ? 

Alors,  j’ai découvert cette opération car, ma belle-mère l’a faite il y a six ans, j’ai donc un peu suivi son parcours. J’ai vu le post-opératoire, ainsi que son évolution. Pour moi, c’était donc plus rassurant car je ne me dirigeais pas vers l’inconnu.

La sleeve gastrectomie est une intervention qui consiste à enlever les 3/4 de l’estomac ainsi que la partie qui sécrète la ghréline, l’hormone de la faim. C’est une chirurgie destinée aux patients avec une obésité morbide ou obésité sévère (IMC supérieur à 40).

Comment vous est venue l'idée de commencer à partager votre histoire et vos conseils en ligne ? 

Lorsque je me suis lancée dans ce parcours, j’ai moi-même été chercher des témoignages de personnes déjà opérées sur les réseaux sociaux. Le fait de voir leur évolution, de discuter avec eux, m’a rassurée. Alors, je me suis dit que moi aussi, j’allais créer un compte pour partager mon parcours et mes ressentis.

Rapidement, mon compte a eu beaucoup d’engouement, j’ai développé une vraie communauté bienveillante. Très vite, j'ai fait face à des difficultés que beaucoup d’individus opérés vivent en postopératoire. La théorie et la pratique sont bien différentes et on se retrouve un peu seule face à tout ça sans avoir vraiment de solutions et de soutien.

Alors, j’ai décidé d’écrire « mon guide chirurgie bariatrique » qui permettrait aux futurs opérés d’être rassurés, d’avoir toutes les infos nécessaires, et de trouver des conseils et des astuces du quotidien qui allaient réellement leur servir.

Succès immédiat, mon livre a été écoulé à plus de 7000 exemplaires en auto-édition. C'est-à-dire que j’ai tout fait entièrement seule. J’ai fait valider ce livre par un chirurgien viscéral et une diététicienne. Puis j’ai décidé de me former en éducation thérapeutique du patient en situation d’obésité, en diététique spécialisée en pré-op et post-op et en cours technique de chirurgie bariatrique.

Cela me permet aujourd’hui d’avoir un rôle de patiente experte et de pouvoir partager mes conseils via mon compte Instagram Sleeve cilou et tous les autres outils que je crée pour les personnes opérées.

 

Une fois votre sleeve réalisée, quelles ont été les étapes qui ont suivi dans votre parcours ? 

Ma perte de poids s’est faite de façon très rapide. Au bout d’un an, mon poids s'est stabilisé et j’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé de sortir de l’obésité. Ça a été une renaissance pour moi. J’ai repris confiance en moi, j’ai osé plein de choses. J’ai déménagé, j’ai quitté mon travail qui ne m'épanouissait plus, et j’ai créé mon entreprise. Aujourd’hui, je me sens vivante, épanouie et en paix avec mon corps.

 

Y a-t-il des conseils particuliers que vous aimeriez donner aux personnes qui voudraient se lancer ? Ou qui viennent de subir l'opération ? 

Il faut bien prendre conscience que les bonnes habitudes sont à prendre dès le début du parcours. Pour la réussite à long terme, c’est essentiel pour ne pas reprendre le poids perdu. Et surtout, de ne pas abandonner son suivi dans les mois qui suivent le post-opératoire et même dans les années qui suivent l’opération.

 

Vous avez subi une abdominoplastie récemment, pouvez-vous nous en dire plus ? 

En effet, j'ai subi une abdominoplastie il y a deux mois et demi. Après mes grossesses, j’avais un tablier de peau qui s’est formé assez important à la suite de mes deux césariennes. Après cette perte de poids, ce tablier de peau et de graisse s’est vidé, mais la peau était toujours là. C’était devenu un réel complexe pour moi, pour m’habiller, et quand je regardais ce reflet dans le miroir, j’étais toujours en train d’essayer de le cacher avec des gaines amincissantes ou des vêtements amples au niveau du ventre. Alors, j’ai décidé de sauter le pas, c’est une chirurgie réparatrice, je devais également me faire enlever une hernie ombilicale, donc autant faire les deux en même temps.

 

Pouvez-vous nous expliquer le processus pour planifier cette opération ? Les démarches à entreprendre  ? 

Les démarches sont bien plus rapides et plus simples que pour une chirurgie bariatrique. J’ai choisi un chirurgien esthétique spécialiste des silhouettes post-amaigrissement massif. J’ai eu deux rendez-vous avec lui. J’ai dû passer un scanner pour évaluer la taille de l’hernie ombilicale et de la diastasie laissées par mes grossesses (écart important entre les abdos qui donnent un visuel de ventre de femme enceinte). Puis j’ai eu un rendez-vous avec l’anesthésiste et ensuite l’opération.

Pour le suivi, j’ai eu un rendez-vous post-opératoire à un mois avec le chirurgien. Puis, six mois et un an. Ce sont des opérations qui peuvent être prises en charge par la Sécurité sociale selon certains critères bien spécifiques.

 

Comment se passe votre guérison et dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui ? 

J’ai eu un post-opératoire idéal. Aucune complications et j’ai été limité dans ma mobilité environ 10 jours. J’ai réussi rapidement à reprendre ma vie normale.

Je suis super contente du résultat, quel plaisir de découvrir ce nouveau ventre quelques heures après l’opération. J’ose mettre des vêtements près du corps, je me sens fière et complètement à l’aise avec mon corps aujourd’hui. Je ne regrette absolument pas d’avoir sauté le pas face à cette opération que j’ai longtemps redoutée.

 

Y a-t-il des conseils que vous aimeriez donner au sujet de l’abdominoplastie ? Des choses que vous auriez aimées savoir lorsque vous vous êtes lancée. 

Être bien entouré la première semaine du post-opératoire. Il est assez compliqué de se déplacer, de se doucher etc. L’aide d’un proche est la bienvenue pour cette période.

Portez bien votre gaine jour et nuit pendant minimum six semaines, cela va éviter que votre cicatrice tire et soit trop sollicitée, et cela permet de réduire considérablement les œdèmes. Et surtout, soyez raisonnable, respectez les consignes du chirurgien. Parfois, on peut se dire qu’on se sent bien, donc on en fait trop, au risque de réouvrir ses cicatrices et de se créer des complications inutiles. Et après, profitez à fond de ce nouveau ventre !

 

Un grand merci à Cécile pour son témoignage sur son parcours de perte de poids et son abdominoplastie. Si vous aussi, vous avez été inspiré(e) par son histoire, n'hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux !


Cette réponse vous a plu?
Partagez-la avec vos amis

Produit mentionné dans la réponse :

VH Comfort
VH Comfort
VH Comfort
Bestseller
Beige
Noir

Gaine - avec fermeture éclair sur le côté gauche, bande élastique sous la poitrine et ouverture hygiénique avec fermeture par agrafes et œillets

En stock, Date d´expédition: 22.05.2024
105,90 88,25 € sans TVA
VH Variant
VH Variant
VH Variant
Bestseller
Beige
Noir

Gaine - avec fermeture à agrafes et œillets sur les deux côtés, avec bretelles amovibles et réglables et ouverture hygiénique avec fermeture par agrafes et œillets

En stock, Date d´expédition: 22.05.2024
99,90 83,25 € sans TVA
VH body Variant
VH body Variant
VH body Variant
Bestseller
Surgeons
Beige
Noir

Gaine - avec fermeture à agrafes et œillets sur la partie avant, bretelles non amovibles, dos surélevé et ouverture hygiénique avec fermeture par agrafes et œillets

En stock, Date d´expédition: 22.05.2024
110,90 92,41 € sans TVA
Contact us
L´équipe LIPOELASTIC
Nous sommes à votre disposition pour vous aider
Tél : +420 720 824 760 (Lun - Ven, 8h00 - 14h00)
Posez votre question

Váš email byl úspěšně přihlášen

Váš email už existuje

Při komunikaci nastala chyba, zkuste prosím přihlášení později

Váš email nebyl zadán korektně